Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Certains jours...

Apoème . Ce que l'on a perdu Si c'est fait seulement de matière Ce peut nous attrister mais Fût-ce chargé de souvenirs ça reste Peu de choses C'est de l'immatériel Qui anime le vivant, que l'on ne se Console jamais lorsqu'on l’a perdu Crispation . Il...

Lire la suite

Délivrance

Délivrance . Ah, les voilà partis, les flâneurs, les nomades, têtes farcies de rêves migrateurs que reflètent les cristaux d’une léthargie d’encre. Tels se déclinent en variations de lumière, tels autres se conjuguent à tout ce qui, de l’univers, nous...

Lire la suite

Lieux improbables

Lieux improbables . Selon les vents le ciel s’éclaire ou bien s’éteint Les météores dévident leurs écheveaux de feu à travers les ramures des forêts ensommeillées Sous les ogives d’un château la Belle allongée respire en rythme ses seins soulèvent la...

Lire la suite

A comme alchimie

. A comme alchimie . Avec une insensée obstination il s'attachait (en vain?) à transmuter la nuit en lumière Les relents du chaos en fraîcheur de menthe . Aïlenn à côté de lui appariait les couleurs . Subtile, extralucide et précieuse comme le silence...

Lire la suite

En observant tes pieds...

En observant tes pieds . En observant obstinément tes pieds tu t'avances dans l'irrémédiable . Sur ton épaule gauche un perroquet fictif dont tu ne sens que les pattes te murmure toutes sortes d'insanités . En observant obstinément tes pieds tu t'avances...

Lire la suite

Poèmes de Vaï-Nuï

. Sieste de juillet . Que sais-tu de cette vie qu'une séquence acide et fraîche de hautbois ne puisse troubler à l'instar d'un bambin qui fait irruption alors qu'on est assoupi un livre tombé de nos mains dans une chaise-longue pour la sieste de l'après-midi...

Lire la suite

MAUVAISES HERBES

. Thrène d'octobre . Qu'il est difficile d'admettre que ce monde, qui nous passionne tant, ne nous est que prêté ! Ou peut-être est-ce nous qui lui sommes prêtés, pour quelque jeux obscurs d'un maître des étoiles ? . Déjà je sens mes os craquer comme...

Lire la suite

JETTATURA

I. Dans une bulle d'août 2013 . La totalité du monde – à toi dans la bulle de savon venue se poser irisée sur ta paume délicatement tel un duvet dans un souffle . Ces jeux ne sont plus de ton âge dans la cuisine d'été tu ferais mieux de fourbir les bronzes...

Lire la suite

La transparence

La transparence La transparence frissonnante de la mer vitre jolie sur les fonds veloutés de posidonies propose sa fraîcheur et ses galets pénibles à nos pieds nus pris entre plaisir et douleur Je regarde les pins bouquets d'étoiles vertes Le vent exerce...

Lire la suite

1 2 3 4 5 > >>